BV 02 Hero Schmal Journal Maechler 1700x1060px

Rester dans l’air du temps

Diversité et photographie sont étroitement liées. L’art de la photographie dépeint le multiculturalisme et ouvre les yeux du contemplateur à la fabuleuse richesse de la différence. En effet, l’image va au-delà des limites érigées par la langue, la culture ou le conditionnement. C’est la raison pour laquelle ce thème est régulièrement repris par les photographes, que ce soit dans des documentaires sur le monde entier, des reportages de guerre ou des campagnes publicitaires pour des marques mondiales, comme Benetton ou Apple.

La photographie permet de dépeindre la diversité et d’en affiner l’esthétisme. Pourtant, au-delà de la créativité, la branche de la photographie peine à mettre en avant l’hétérogénéité. Elle se démène contre l’obsolescence et la stagnation de son profil professionnel. L’association suisse de photographie imagingswiss a reconnu le problème et s’engage en faveur de l’avenir du métier.

 

Les facettes de l’instant présent
Photographier, cela signifie capturer un instant – depuis différentes perspectives, en jouant avec des contrastes et des ombres, le flou et la netteté, le statisme et le mouvement. L’homme joue un rôle clé dans la photographie, que ce soit comme photographe ou comme modèle, professionnel ou amateur, vendeur ou acheteur de matériel photo. Devant ou derrière l’objectif, de part et d’autre du comptoir, la photographie réunit toute une panoplie d’émotions, de personnalités et de souhaits. «Nous pourrions comparer les exigences des clients dans le commerce spécialisé à la diversité de la flore. Les souhaits formulés au comptoir de vente, mais aussi lors des visites de l’association, sont tout autant hétérogènes et variés», déclare Alex Mächler, président de l’association suisse de photographie imagingswiss.

 

La branche de la photographie peine à tenir la cadence
Des magasins de photographie sont établis dans toute la Suisse et jouissent généralement d’excellentes situations. Mais justement au sein des près de 150 membres d’imagingswiss, la structure d’âge manque amèrement de diversité: les propriétaires des magasins de photographie ont tous atteint ou dépassé la barre des 55 ans et leur succession n’est que partiellement réglée (certains n’ont encore rien entrepris à ce niveau). Parmi les quelque 60 places d’apprentissage en Suisse, 50 se situent en Suisse alémanique.

La problématique se manifeste en première ligne au niveau du statisme de la formation professionnelle. La formation de base de photographe a en effet à peine évolué au fil des ans. Les formations continues spécifiques, par exemple le brevet fédéral de photographe ou d’autres titres supérieurs, sont peu prisées en raison du manque de perspectives d’avenir de la branche.

 

imagingswiss veut aller de l’avant
imagingswiss a reconnu ce problème depuis longtemps déjà. L’association analyse en continu les besoins de ses membres et de la relève et cherche des solutions permettant de satisfaire la majorité des souhaits. Son objectif principal étant le remaniement de l’ordonnance sur la formation afin de mettre en œuvre les conclusions tirées d’un sondage de la branche. Dans ce contexte, les résultats obtenus lors de plusieurs manifestations de la branche sur le thème de l’avenir de la profession servent de lignes directrices. En outre, il est tenu compte également des exigences futures auxquelles devront répondre la branche, et donc les compétences des photographes.

 

Un étrange paradoxe
Si la photographie met en avant la différence visuelle, la branche peine à se focaliser sur sa propre diversité. C’est pourquoi imagingswiss prend différentes mesures afin de permettre à la photographie de rester dans l’air du temps et de créer des bases solides pour la nouvelle génération de professionnels.

imagingswiss – L’Association foto
Alex Mächler Kantonsstrasse 54, 8854 Galgenen Tél: 055 440 50 00 M: 079 357 79 89 imagingswiss.ch praesident@imagingswiss.ch